Alleur (01/6/13)

Comme chaque année, le jogging d’Alleur revient dans mon calendrier. Habitant la commune, j’y suis particulièrement attaché. C’est un petit parcours de 3 boucles qui ne change pas d’année en année. Ce qui fait un bon indicateur d’évolution.

Comme dis précédemment ma blessure à la cheville a anéantit plusieurs mois d’entraînement. Je redoute donc de faire un résultat moins bien que l’année précédente.

Parcours de 9km  composé de 3 boucles avec une très légère montée dans la rue du cimetière. On peut aussi pratiquer le parcours de 3km et 6km. Cette année c’est la fête 115 inscrit !
Température moyenne de 15° avec du soleil.

Avant la course

Le stress, je me gare à 10 minutes à pied de la ligne de départ et il reste 5 minute avant le départ. Je parcours la distance a une vive allure (c’est l’échauffement ^^). Il ne fallait pas, d’autres participants font la file pour l’inscription. Et comme les années précédents, je me retrouve inscrit avec une paire de chaussettes Décathlon en main… sans poches.

Sur place, je retrouve pas mal de monde.

La course proprement dite 

Les sensations

Départ retardé accompagné d’Olivier, Guy et Jean-Luc. Connaissant les performances de chacun,  je savais dès le départ que Guy et Jean-Luc nous lâcheraient en route. Par contre, je me demande comment Oli. va vivre la course. Tout comme moi, il vient de se blesser à la cheville.

Après 1,5 km, nous voilà largué par nos deux compère. Prévisible !

Au 5e km, nous avons dépasser un joggeur qui a essayé de nous accrocher. Il soufflait comme une vieille locomotive, ce qui énervais profondément mon compagnon de parcours. Je savais qu’il ne tiendrait pas vu son souffle et effectivement, 1km plus tard il nous a lâcher et a dû marcher.
Je parcourrai les 3 boucles en compagnie d’Oli sous des températures qui se réchauffent.

Le dernier kilomètre, nous accélérons un peu. Et les 300 derniers mètres je donne tout ce que j’ai. Malheureusement Oli n’a pas tenu c’est derniers mètres jusqu’à la ligne d’arrivée. Mais il finira quand même juste derrière moi avec quelques secondes de retard.

Données réelles :

L’ordinateur de bord (Le coach électronique) me donne pour cette course :

  • Distance totale : 8,98 km
  • Temps total : 0h41′15″
  • Temps moyen au kilomètre : 4′36″
  • Vitesse moyenne : 13,1 km/heure
  • 804 Calories dépensées (en fonction de ma taille, mon poids, mon âge,…)
  • Dénivellation du terrain sur l’ensemble du parcours : 26 m

Classement (115 participants pour les 3, 6 et 9km ensemble)

Pos Nr Nom Temps Catégorie
1. 865 Lowette Alexandre 00:29:45 1 HC
11. 835 Wuidard Jean-Luc 00:38:50 3 Vét II
13. 848 Lambert Guy 00:39:45 1 Vét I
18. 863 Dor Alexis 00:41:15 9 Sen
19. 822 Hemmer Olivier 00:41:18 2 Vét I
58. 840 Defourny Françoise 01:04:56 8 Ain II F

Scan des résultats des 9km

Parcours Garmin :

https://connect.garmin.com/modern/activity/embed/330478195

Après la course

Pour ceux qui ont lu l’article faisant référence à l’année dernière, j’avais gagné un lot décathlon.
Je décide donc de rester pour les résultats.

Cette année nous avons l’agréable surprise de compter des gagnants parmi notre petit groupe :
Guy Lambert 1er de sa catégorie & Le fils d’Olivier 1er au 3km.

Et petite surprise j’ai gagé une coupe… enfin presque !
A l’annonce de la première de la catégorie Ainée I, on a cité mon nom. Et que ne fut pas leur surprise quand un barbu aux jambes poilues c’est présenté devant eux. Malgré que j’avais entouré le “M” de masculin dans le bulletin d’inscription, il on traité ma fiche comme féminin. Et pour cause, mon prénom que l’on trouve dans les deux sexes.
Je fut donc le sujet de blague pour le reste de l’après-midi.

Si vous aimez, partagez !
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Reddit
Reddit
Print this page
Print

Laissez un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *