10 Miles de Liège (22/11/15)

10 Miles de Liège 2015Les 10 miles de Liège se déroule sur le dessus du Thier à Liège. Le parcours nous fait découvrir le dessus de la ville à travers ses petites rues, ses terrils et ces chemins entre les champs.

Ce sera ma quatrième édition pour cette course. Même si le tracé à légèrement été modifié depuis ma première édition, je compte bien battre mon record personnel.

Avant la course

10 Miles du Thier à Liège 2015 - Jean-Luc Wuidard, Guy Lambert & Alexis Dor1er objectif, tenter de battre mon record de 2013, soit 1h26’38” au 10 miles de Liège 2013.
L’année dernière, ma course s’était très mal passée suite à une semaine de maladie qui précédant l’événement.

Les 2 jours qui ont précédé ont bien arrosé le parcours. Ce qui nous annonce des parties bien boueuses. Pour ce matin, nous avons de la chance : 3°c sans pluie.
Sur place, on se retrouve, s’échauffe ensemble et se dispatch en groupes suivant nos allures respectives.

La course proprement dite

Les sensations

Départ rapide en descente avec un choix cornélien comme chaque année :

  1. Partir à vive allure pour être dans la première partie du peloton et ne pas être coincé par les autres joggeurs plus lent dans les terrils. Mais tout joggeur sait que partir trop rapidement épuise grandement sa capacité de course pour la suite.
  2. Partir à une allure normale et rester coincé dans les terrils. Par contre on ne gaspille pas de l’énergie pour l’utiliser ensuite.

Ayant déjà opter pour ces deux options les années qui précèdent, je sais qu’il n’y en a pas une qui prévaut sur l’autre. Cette année j’opte donc pour un départ à une allure naturelle qui me permet de rester avec mes compagnons.

Au kilomètre 2, nous arrivons dans les terrils. Même si nous sommes ralentis, il me semble que c’est moins fort que l’année dernière. Y-a-t-il moins de monde ? Sommes-nous plus en avant ou en arrière dans le peloton ?
On perdra un peu José dans ce terril. Il est vrai qu’il est difficile de dépasser pendant ces 2 kilomètres.

Arrivé au ravito (kilomètre 5), on attend José et repartons à trois pour la suite. On distancera petit à petit José. Ce n’est pas la grande forme pour lui. Sur le prochain kilomètre il se laisse distancer. On continuera donc Guy et moi à notre allure habituelle.

Jusque là je tirais notre petit groupe. A la sortie du terril, Guy prends le relais. Ce qui me permet de garder la même allure malgré mon petit coup de mou.

La suite se passe beaucoup mieux que les années précédents. Je sais que je donnais trop dans les grimpettes du 1er terril. Je me sens beaucoup plus frais, je ne subis plus la course, je la gère.

Comme t, la partie qui se trouve près du terrain de football est boueuse à souhait. Et ce qui devait arrivé, arriva. Malgré mes trails je m’étale de tout mon long. Résultat : le flanc gauche couleur chocolat. Heureusement la chute est amortie par celle-ci et je repars sans douleurs ni perte de temps.

Passé le kilomètre 13, nous arrivons à la fameuse rue de la sèche. Par chance cette année elle n’est pas humide et donc glissante. J’en profite pour me laisser aller et largue mon binôme de quelques mètres. S’ensuit des escaliers et dénivelés. Guy me rattrape finalement un peu après le 15e kilomètre, dans la descente,  suite à une petite accélération.

Il ne nous reste plus qu’à remonter le Boulevard Ernest Solvay jusqu’à l’arrivée. Nous entamons donc notre dernier effort où il me pousse des ailes. Ce qui me permet de dépasser pas loin de dix joggeurs/euses.
Là je me rend compte que j’aurais pu donner un peu plus pendant la course.

Arrivée : 1h30’36”, soit 6 minutes de mieux que l’année dernière mais 4 minutes de plus qu’il y à 2 ans.
L’objectif n’est peut-être pas raté pour autant. En 2013, le premier à mis 59′, par contre cette année et en 2014 ils ont respectivement mis 1h04′. Soit 5 minutes de plus, par contre le parcours a été modifié depuis 2014.
On pourrait donc se dire que j’ai gagné plus ou moins une minute sur 2013.

Données réelles :

  • Distance totale : 16,18 km
  • Temps : 1h30’36”
  • Dénivellation du terrain sur l’ensemble du parcours : 192 m
  • Calories dépensées : 1341
  • Vitesse moyenne : 5′36″ (10,71 km/h)

Dénivelé du 10 Miles de Liège 2015

Analyse après course

Comme chaque année, j’apprécie le côté technique de ce trail où il faut gérer sa course du début à la fin.
On regrettera juste la pauvreté des ravitos ainsi que la grossière erreur au niveau du kilométrage (jusqu’à 1700 mètre d’écart).

Classement (570)

Pos Nr Nom Temps Age vitesse Catégorie
1. 1593 Grenier Laurent 01:04:14 35 15,23 1 Seh
31. 2299 Ohn Christophe 01:14:16 44 13,17 5 V1h Picto Photo video
44. 898 Maloir Philippe 01:15:57 54 12,88 4 V2h Picto Photo video
47. 2261 Hemmer Olivier 01:16:00 45 12,87 15 V1h Picto Photo video
58. 2303 Parent Pascal 01:17:07 46 12,68 18 V1h Picto Photo video
156. 3996 Delvenne Jean François 01:26:45 44 11,28 43 V1h Picto Photo video
162. 2341 Wuidard Jean Luc 01:27:01 53 11,24 18 V2h Picto Photo video
213. 2240 Dor Alexis 01:30:42 39 10,78 109 Seh Picto Photo video
219. 2272 Lambert Guy 01:31:08 51 10,73 27 V2h Picto Photo video
302. 1385 Baus José 01:36:36 50 10,13 41 V2h Picto Photo video
496. 3898 Thonon Eve 01:51:57 43 8,74 32 A1f Picto Photo video
505. 2337 Willot Anne 0153:45 53 8,60 17 A2f Picto Photo video
570. 1450 Lempereur Patrice 02:10:47 60 7,48 15 V3h

Parcours

Photos

Si vous aimez, partagez !
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Reddit
Reddit
Print this page
Print

Laissez un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *