La Belle Hivernoise (20/12/15)

La Belle Hivernoise est une course vallonnée, légèrement exigeante, qui monte dans le domaine universitaire par la Belle Jardinière en empruntant des sentiers orientés nature.

Avant la course

La Belle Hivernoise 2015 - EchauffementLors de mes derniers entraînements, j’ai les muscles fessiers qui me tirent. Au vu de la météo de la semaine qui précède, je me dis que ce ne serait pas plus mal de profiter de l’amorti de mes Nimbus plutôt que de mes trails plus dures.

C’est avec un temps d’automne que nous allons aborder cette course : 13° au soleil, temps sec et peu de vent.

Sur place je retrouve Christophe, Oli., Jean-Luc, Guy, Patrice, Angelo et José, au dernier moment devant la ligne d’arrivée.
Comme dans presque toute les dernières courses, je partirai avec Guy.

1er objectif, tenter de battre mon record de 2014, soit 2h11’32” à La belle Hivernoise 2014.

La course proprement dite

Les sensations

La Belle Hivernoise 2015 - Côte du début et finalOn s’est arrangé pour partir avec Guy à une allure assez cool pour grimper la côte de 1300 mètre qui s’offre à nous dès le début du parcours. Ceci afin d’être frais et dispos pour la suite. J’avais déjà opté pour cette “stratégie” l’année dernière. A peine 700 mètre après la ligne d’arrivée, toujours en côte, on dépasse des joggeurs soufflant et crachant leurs poumons. Comme beaucoup, ils sont parti à toute vitesse. Sur le dessus de la côte on reprends rapidement notre souffle ; Guy ne se sent plus, il dépassent tout le monde dans les côtes qui suivent.

On arrive rapidement au premier ravitaillement, quelques gorgées d’eau et l’on redémarre aussitôt.
Le parcours a été modifié depuis l’année dernière. On passe toujours par les mêmes endroit clés, mais pas toujours dans le même ordre ou le même sens.

A certains moments, comme au départ, je profite de mes Nimbus, mais bien vite la boue des sentiers me fait regretter mes trails. Mes fessiers me rappellent sans cesse qu’ils existent.

Avec Guy nous prenons à tour de rôle la tête de notre binôme afin de tirer celui qui est en phase de fatigue. Ce qui nous permet de garder constamment une vitesse de croisière plus ou moins constante en fonction du dénivelé et du terrain.

Arrivé au kilomètre 12, au bord de l’Ourthe, il fait très boueux et glissant comme chaque année. Juste après ce passage habituel entre les champs on s’octroie une petite pose au ravitaillement pour engloutir chips, raisins accompagné d’un gobelet d’eau bien fraîche.
On connais la fameuse montée qui nous attends …

La Belle Hivernoise 2015 - Alexis Dor & Guy LambertPendant notre ascension, quelle surprise, nous ne parcourons pas le même chemin que l’année dernière. Mais c’est juste pour nous faire descendre et remonter plus loin.
Le reste du parcours sera assez similaire.

Après notre petite grimpette, kilomètre 15, j’ai la pêche. Je propose à Guy de rattraper 3 joggeurs à distance différentes (5m, 50m et 200m).
Notre premier coureur sera vite dépassé. La seconde, qui nous avait préalablement dépassé, gagne du terrain et nous ne la rattraperons jamais.

Trois kilomètre plus loin, en pleine côte je sens la fatigue me gagner. Je devrai attendre la fin de celle-ci, soit plus d’un demi kilomètre, pour pouvoir absorber un carré de confiture à la caféine. Ce qui me permettra de garder notre allure pour la fin de course dans les dernières côtes.

Dernière ligne droite, si l’on peut dire. A la sortie du terrain de foot. on se retrouve sur la route pour descendre nos fameux 1300 mètres du départ. Sans réellement se concerter, avec Guy, on augmente progressivement l’allure jusqu’à une vitesse de croisière de 3′44″ (16 km/h). On dépasse une quantité d’autres participants dont un de celui que j’avais mentionné préalablement. Au bas de la route au lieu de prendre le tournant en épingle à cheveux, on nous fais couper par la végétation. Ce qui nous oblige à ralentir, pour mieux accélérer sur la route. Seule la route en épingle a cheveux nous empêche de pousser encore plus notre vitesse.

Et c’est à pleine vitesse que nous passons la ligne d’arrivée ensemble. Objectif Atteint !

Données réelles :

  • Distance totale : 21,76 km
  • Temps : 2h05′45″
  • Dénivellation du terrain sur l’ensemble du parcours : 368 m
  • Calories dépensées : 1804
  • Vitesse moyenne : 5′47″ (10,37 km/h)

Dénivelé Belle Hivernoise 2015

Analyse après course

Malgré une sensation constante de fatigue dans mes muscles fessiers dès le début de course, je suis content de ma performance.
6 minutes de moins que l’année dernière avec une gestion quasi parfaite de ma (notre) course.

Classement (394 participants au 23km)

Pos Nr Nom Temps Age vitesse Catégorie
1. 2230 Gilet Geoffray 01:25:06 28 16,57 1 Seh
34. 1910 Parent Pascal 01:47:05 46 13,17 13 V1h
43. 2601 Ohn Christophe 01:48:35 44 12,99 16 V1h
120. 2571 Hemmer Olivier 02:00:14 45 11,73 41 V1h
122. 2643 Wuidard Jean Luc 02:00:19 53 11,72 15 v2h
170. 2556 Dor Alexis 02:05:57 39 11,20 74 Seh
171. 2588 Lambert Guy 02:05:57 51 11,20 24 V2h
222. 2141 Garibaldi Angelo 02:12:05 45 10,68 73 V1h
223. 2140 Carabin Patrice 02:12:05 46 10,68 73 V1h
321. 1525 Baus José 02:25:43 50 9,68 50 V2h
394. 1833 Devos Pierre 03:02:47 61 7,71 9 V3h

Parcours

Photos


















Vidéo

Si vous aimez, partagez !
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Reddit
Reddit
Print this page
Print

Laissez un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *