Le 10km de Liège (05/10/14)

10km de Liège 23e édition des pompiers

Après plus de 2 mois d’arrêt de course forcée, le retour est toujours un peu pénible physiquement et moralement.
Donc cette course n’aura pas comme but de battre mon temps passé, comme d’habitude.
J’espère juste ne pas avoir trop perdu mes capacités. Lors du précédent Jogging des pompiers 2013, j’avais fait un temps de 43′58″. Si je pouvais ne pas dépasser les 50 minutes, vu mon état, cela m’arrangerait.
Ce qui surprend cette année, c’est le changement de nom et le lieu de départ qui a déménager de 500 mètres.
Voici ce que nous dis l’ancien organisateur :

Serge CAPPA, président de l’intercommunale liégeoise d’incendie : “Nous avons souhaité depuis des années développer ces 10km de Liège. Nous étions arrivé à un stade où le nombre de participants devenait tellement important qu’il n’était plus possible d’organiser correctement l’événement par une organisation composée à 100% de bénévoles. Notre but étant de faire en sorte que l’événement devienne à la mesure de Liège Métropole, nous nous sommes donc remis en question en décidant de faire appel à des professionnels. Je crois que c’est un grand succès pour cet événement et nous souhaitons qu’il continue à se développer”.

 Avant la course

Une journée légèrement pluvieuse commence ce matin. Vu la difficulté à ce garer l’année dernière, j’ai pris les devant et j’arrive 1 heure à l’avance. Du coup pas de file ni pour se garer ni pour les inscriptions. Mais déjà à cette heure il y a déjà beaucoup de monde pour les 3 kilomètres qui partait 1heure plus tôt. Ce qui ne me permettra pas de retrouver mes compagnons comme je le pensais.

Une petite demi-heure d’échauffement, à vitesse lente, sera nécessaire pour dérouiller ma cheville qui m’a valu mon arrêt.

A l’heure dites je me place sur la ligne de départ. Pas besoin d’être dans les premiers vu que je risque de partir lentement.

La course proprement dite

Les sensations

Parcours du 10km de Liège 2014Le départ est donné et vu le monde et la configuration (en sablier), on avance en marchant jusque la ligne de départ. Je ne me rend pas compte du temps qui s’écoule en discutant avec les personnes qui m’entourent.

Trois mois que la montre n’a plus servi, du coup elle ne capte plus directement et donc je n’aurai pas mon timing exact. Et c’est partit pour un slalom malgré mon allure … inconnue.
Je remonte pas mal de monde mais aussi des enfants d’à peine 10 ans.

Au kilomètre 2 la montre à trouvé les satellites, enfin je vais pouvoir avoir une info autre que mes sensations. Et c’est à peine plus loin sur le pont qu’il m’est possible de courir normalement.
Jusque là, le trop grand nombre de joggeur transformait un jogging en slalom.

Connaissant bien le parcours, je sens bien que je vais moins vite que les années précédentes, par contre je suis étonné de mon allure. La grosse question c’est : vais-je arriver à maintenir le rythme.

Arrivé au ravitaillement (4,5 km), je me rafraîchit et me fait rattraper par mon ami Oli. Très déconcertant, habituellement c’est loin devant qu’il se trouve. On discute tout le long de la foire, ensuite il lève le pied. j’apprendrais par la suite qu’il a piqué un sprint jusqu’au café le plus proche. Je vous laisse deviner les raisons qui l’on poussé à interrompre son élan.

Je n’arrive pas à augmenter mon allure comme d’habitude. Il n’y a rien à faire, ça manque d’entraînement ! Je maintien le rythme jusqu’au bout. 500 mètres avant la fin, j’entends crier mon nom. Les encouragements ça donne des ailes ! J’arrive à décoller et accélérer, ce qui me permet de gagner quelques places et quelques secondes.

Je franchis la ligne à 49′50″. De justesse !
Quelques minutes plus tard, je discute avec Bernard qui me rappelle qu’il faut prendre en compte le décalage du départ. La fameuse configuration en sablier. A la grosse louche je pense que ça me fera gagner 30 secondes. Qu’elle ne fut pas ma surprise quand je regarderai mon résultat sur Chronorace : 45′28″. C’est au-delà de mes espérances, à peine 1′30″ de plus que l’année précédente, dans mon état.

Classement des 10 km (3035 participants)

Pos Nr Nom Age Temps Moyenne Catégorie
1. 3046 Thonon Regis 27 00:30:06 19,94 1 Seh
481. 151 Dor Alexis 38 00:45:28 13,20 70 M35
723. 3393 Bause José 49 00:47:33 12,62 68 M45
782. 3343 Wuidard Jean-Luc 52 00:47:58 12,51 36 M50
995. 1215 Scivoletto Giovanni 48 00:49:43 12,07 95 M45
3015. 1502 Streel Isabelle 44 1:37:24 6,16 142 F40

Photos

Photos officielles

Vidéo

Le parcours

Le départ

L’arrivée

Si vous aimez, partagez !
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Reddit
Reddit
Print this page
Print

Laissez un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *